Accueil  »  Environnement  »  Eau potable  »  Plomb et cuivre dans l'eau
Présence de plomb ou de cuivre dans l'eau potable

Afin d’assurer un approvisionnement en eau potable d’une qualité conforme aux normes prévues par la réglementation, la Ville de Sept-Îles participe, depuis 2013, à un programme d’échantillonnage visant à détecter la présence de plomb et de cuivre dans l’eau potable.

 

 

Comment le plomb se retrouve-t-il dans l’eau potable? 

 

Les concentrations de plomb dans l’eau potable distribuée au Québec sont généralement très faibles. Le plomb dans l’eau potable provient principalement de la dissolution du plomb contenu dans les tuyaux, surtout les tuyaux de raccordement (entrée de service) entre certaines maisons et le réseau de distribution municipal.

 

Des entrées de service en plomb ont été installées dans des maisons unifamiliales et des immeubles de moins de 8 logements, particulièrement entre 1940 et 1955 et même jusque dans les années 1970. Depuis 1980, cette pratique est interdite par le Code national de la plomberie. De plus, depuis 1989, l’utilisation de soudures contenant plus de 0,2 % de plomb est également interdite.

 

Les bâtiments récents sont donc très peu susceptibles d’être munis d’une entrée de service ou d’une plomberie interne contenant du plomb.

 

Programme d’échantillonnage de la Ville de Sept-Îles 

Chaque année, entre juillet et septembre, 34 résidences construites avant 1970 et situées dans différents secteurs, sont identifiées afin d’y réaliser un échantillonnage.

 

Pour ce faire, un rendez-vous est pris avec chaque propriétaire. Un employé en traitement de l’eau se présente aux résidences ciblées afin d’y effectuer un prélèvement. Celui-ci doit être effectué après une période de 30 minutes de stagnation de l’eau dans les tuyaux.

 

Les échantillons d’eau sont analysés en laboratoire et si la concentration de plomb dans l’eau dépasse la valeur fixée, le propriétaire en est informé et des recommandations sont émises pour corriger la situation.

 

Votre résidence a été construite avant 1970 ? Inscrivez-vous.

Afin de faciliter la tâche de nos techniciens, nous invitons les propriétaires dont la maison a été construite avant 1970* et dont la plomberie n’a jamais été remplacée, à s’inscrire pour faire analyser l’eau de leur robinet.

 

*Pour le secteur place de La Boule (Moisie), les résidences construites avant 1991 sont maintenant admises au programme.

 

Pour vous inscrire, en envoyer un courriel à l’adresse plomb.cuivre@septiles.ca, en prenant soin d'y indiquer :

  • Votre adresse
  • L'année de construction de votre maison
  • L’année de remplacement de la plomberie (s’il y a lieu)
  • Un numéro de téléphone et le meilleur moment de la journée pour vous rejoindre

Nous communiquerons ensuite avec vous pour prendre rendez-vous. Un technicien en traitement d'eau se présentera chez vous au moment convenu. Il faut prévoir environ 1 heure pour l'échantillonnage. À noter qu’il n’y a aucun frais pour l’échantillonnage et l’analyse de l’eau.

 

Risques pour la santé 

En général, l’exposition au plomb provenant de l’eau potable est faible et comporte peu de risque pour la santé. Les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes (pour l’enfant à naître) sont toutefois plus sensibles aux effets du plomb que les adultes.

 

Les effets sur la santé d’une exposition au plomb pendant plusieurs années sont surtout de nature neurocomportementale, comme une diminution de la capacité d’apprentissage. Ils dépendent de la fréquence et de la durée de l’exposition, ainsi que de la concentration de plomb dans l’eau. Pour qu’il y ait un véritable effet sur le niveau de plomb dans le sang, l’exposition doit être :

  • régulière et soutenue dans le temps, si la concentration de plomb dans l’eau est faible, ou; 
  • ponctuelle, si la concentration de plomb dans l’eau est élevée.

 

 
© Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Vérifiez la présence d’une entrée de service en plomb dans votre résidence 

Si votre maison a été construite avant 1980, vous pouvez vérifier si la portion de votre entrée de service entre la maison et le réseau de distribution municipal est en plomb. Pour ce faire, examinez votre entrée d’eau: les conduites en métal mou, grises, qui sont faciles à bosseler ou à entailler avec un couteau, sont probablement en plomb.

 

Mesures simples de prévention 

Voici quelques gestes simples à appliquer au quotidien pour faire diminuer la concentration de plomb dans l’eau :

  • Afin d’éliminer l’eau qui a stagné dans l’entrée de service, laisser couler l'eau du robinet quelques minutes après qu'elle soit devenue froide (fraîche l'été) avant de
     
    la boire, surtout si elle a séjourné de longues heures dans les tuyaux (le matin et au retour du travail).
  • Pour la préparation des aliments, des préparations commerciales pour nourrissons et des breuvages, utilisez seulement l’eau froide du robinet. En effet, l’eau chaude a tendance à contenir plus de plomb.
  • Enlevez et nettoyez régulièrement l’aérateur (petit filtre) placé dans le bec du robinet, car le plomb peut s’y accumuler.
  • Vous pouvez aussi utiliser un pichet filtrant ou installer un filtre sur le robinet ou sous l’évier. Ces appareils doivent être certifiés conformes à la
     
    norme NSF/ANSI n°53 pour la réduction du plomb. Assurez-vous que le système demeure efficace en prenant soin de remplacer régulièrement les filtres de ces appareils et en respectant les recommandations d’entretien du fabricant.

 

À noter que faire bouillir l’eau pour éliminer le plomb est inutile, car il ne s’évapore pas. Cela peut même faire augmenter sa concentration dans l’eau.

 

 

 

Référence : Gouvernement du Québec, ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques